Accueil Activités et communiqués Acupuncture sociale et solidaire : reportage no 1

Acupuncture sociale et solidaire : reportage no 1

Introduction aux reportages à venir 

L’acupuncture sociale et solidaire en Amérique du Nord et à l'international

Passionnés d’acupuncture et animés par leur ferme volonté de la rendre accessible au plus grand nombre, les membres du Comité d’acupuncture sociale de l’Association des acupuncteurs du Québec (AAQ) sont allés explorer au fil des ans diverses cliniques d’acupuncture d’Amérique du Nordayant mis en place différents modèles de clinique avec ce même objectif : des soins d’acupuncture plus accessibles afin de traiter tous ceux qui en ont besoin. 

Lors de voyages au Canada et aux États-Unis, nous avons pu assister à divers cours et conférences sur l’acupuncture sociale et visiter des milieux de pratique variés. Nous y avons ainsi reçu des traitements et rencontré, discuté, échangé avec les praticiens et pu les observer durant leur travail. Nous avons comparé de nombreuses documentations (documents de présentation pour les patients, outils de travail pour fonctionnement interne, statistiques de cliniques, modèles de dossiers-patients, etc.), pris connaissance d’expériences concrètes et de conseils sur la tenue de cliniques sociales.
 
Ces diverses rencontres avec ces cliniciens, dotés d’une grande expérience dans le domaine de l’acupuncture sociale, ont considérablement enrichi notre vision et ouvert nos perspectives. Fort de ces connaissances, nous avons proposé à l’OAQ un tableau synthèse sur la pratique de l’acupuncture sociale envisageable au Québec. Suite à un travail collaboratif entre le comité et l’Ordre, l’idée d’une directive encadrant cette pratique a été acceptée.
 
En attendant que cela devienne une réalité pour les acupuncteurs du Québec et pour vous partager ce qui nous a tant inspiré, le comité d’acupuncture sociale de l’AAQ vous propose une série de reportages afin de mettre en lumière le fruit de nos recherches de terrain et vous présenter l’essentiel des informations récoltées sur l’acupuncture sociale telle qu’elle est pratiquée en Amérique du Nord et à l’international. N’hésitez pas à partager autour de vous. 
 

Bonne lecture et bon voyage! 


 

L’IMPACT DU PROTOCOLE NADA
EN CONTEXTE POST-TRAUMATIQUE 

Traitement de Groupe NADA - Puerto Rico 2019 -  Tremblement de terre

 


ÉVÈNEMENTS DU 9/11


Après les évènements du 9/11, le protocole NADA et son modèle clinique ont été utilisés pour apporter du soutien à toutes les personnes touchées de près ou de loin par ce drame. Ainsi, deux fois par semaine, des cliniques NADA gratuites étaient proposées à l’hôpital St Vincent à Manhattan, juste à côté de Ground Zero. L’expérience, relatée dans la vidéo ci-dessous, montre que les traitements NADA étaient une réponse appropriée aux besoins des victimes du 9/11.
 
C’est suite à ces interventions que le protocole NADA a été reconnu comme l’outil de prédilection pour minimiser le stress post-traumatique dans un contexte d’intervention d’urgence.
Témoignages des intervenants et leur intégration du protocole NADA en lien au 9/11
Source-Auteure : Extrait de la vidéo Unimagined Bridges de Laura Cooley, productions MALULA
Référence : National Acupuncture Detoxification Association (NADA) : 
https://acudetox.com/
 

 

Acupuncturists without Borders (AWB)

Une partie des membres du Comité d’Acupuncture Sociale a suivi la formation de AWB, certifiée NCCAOM. Cette formation vise principalement à acquérir les compétences nécessaires pour la mise en place d’équipes d’intervention sur le terrain, telles que des cliniques d’interventions d’urgence après des catastrophes naturelles, désastres, ou sinistres à l’international comme au local. Ces cliniques visent une intervention de courte durée pour répondre à un besoin imminent et circonstanciel.

Lors de la formation AWB à New-York, nous avons rencontré des acupuncteurs membres d’une cellule d’intervention d’urgence. Ainsi, si jamais il advenait quoi que ce soit, une tuerie, une catastrophe, n’importe quelle situation publique traumatisante, la cellule d’intervention d’urgence est prête à intervenir. Les acupuncteurs ont des liens établis avec la mairie, les services de pompier, de police ou de la Croix rouge. Ces derniers leur disent quand et où intervenir. Les acupuncteurs ont leur réseau actif, ils se contactent rapidement pour s’organiser et leur matériel d’intervention est prêt. En quelques coups de fils, ils sont sur place pour donner le protocole NADA afin de calmer l’agitation du Shén des victimes et réduire les effets du stress post-traumatique. Il va sans dire que ce type d’intervention donne une image très positive de la profession auprès des bénéficiaires, des intervenants et des autorités locales.

L’outil de prédilection de AWB est d’abord et avant tout le protocole NADA, même si les praticiens s’autorisent parfois à utiliser d’autres protocoles selon les circonstances et leur jugement clinique.

Voici quelques images de différentes interventions de terrain de AWB suite à des catastrophes naturelles ou événements tragiques au Canada

Images tirées de la vidéo de Tayah Singer et du site de AWB

Il s’agit ici des interventions de terrain après :

  • les inondations en Alberta en 2013 
  • les incendies de Fort McMurray en Alberta en 2016
  • la fusillade dans la rue Danforth à Toronto en 2018

Pour en savoir plus sur l'organisme Acupuncturists without Borders, consultez leur site web : https://acuwithoutborders.org/

Nous vous invitons à visualiser la vidéo « NADA Wellness, many faces, many places » de Trayah Zinger où l'on peut voir nos collègues d'Alberta en action au sein de leurs communautés et en mission à Pahoa, Hawaï. 
 

CONTEXTE DE SINISTRE

Agir sur le terrain, minimiser l'impact traumatique grâce à l'acupuncture

Des acupuncteurs et praticiens formés se rendent dans des zones sinistrées pour offrir des traitements NADA aux communautés touchées par des catastrophes naturelles (feux, inondations, verglas, etc.), des conflits humains (guerre, fusillade, etc.), la destruction de l’environnement, la pauvreté et l’injustice sociale (réfugiés-migrants) ou tout autre stress ponctuel intense ou qui perdure (évènement traumatique, épuisement des répondants, pandémie).

Ces traitements s’adressent autant aux victimes, leurs proches que les premiers répondants, le personnel soignant et les administrateurs impliqués.

La dispensation des traitements peut se faire en salle commune à aire ouverte via l’utilisation des locaux du milieu (gymnase, etc.), centres d’aide aux sinistrés, grandes surfaces (stationnements) ou encore via des cliniques mobiles. Il va sans dire que la gratuité complète des soins ou le coût logistique est de mise.

L'approche d'acupuncture auriculaire NADA se positionne comme l'intervention initiale de choix. Elle est efficace, sécuritaire et facile à mettre en place. Dans un deuxième temps - la mise en place de cliniques d'acupuncture sociale peut devenir pertinente dans certaines circonstances si la situation critique persiste (ex: frontière - camps de réfugiés). L'intégration de l'approche conventionnelle d'acupuncture adaptée au patient peut alors être accessible avec la création de cliniques sur les lieux (voir autres reportages à venir).

En cas de sinistre, travailler en collaboration avec les premiers répondants ou participer à une brigade d’acupuncteurs avec coordonnateur-trice(s) est idéal. Un cadre multidisciplinaire permet également une intervention intégrée. L’accès à des ressources internes et externes (travailleurs sociaux, éducateur, psychologue, médecins, infirmière, travailleur du milieu) via les services offerts par les autorités gouvernementales ou auprès d'organismes partenaires vient compléter l’intervention. 


 

Ça vous inspire?

La communauté des acupuncteurs du Québec a bien hâte elle aussi de contribuer au développement du volet d’intervention d’urgence de l’acupuncture sociale chez nous. Le travail en cours avec l’Ordre vise à aller de l'avant dans cette direction. 

Ça vous intéresse?    Vous souhaitez en savoir plus?    Vous impliquer?

N’hésitez pas à nous contacter! 
aaquebec@gmail.com


Retour à la liste des communiqués