Accueil Activités et communiqués La prestation canadienne de la relance économique (PCRE)

La prestation canadienne de la relance économique (PCRE)

C'est la PCRE qui remplacera la PCU. Voici quelques infos pratique la concernant.

L’accès à la prestation canadienne d’urgence (PCU) est terminé depuis le 27 septembre. Pour la remplacer, le gouvernement fédéral propose la prestation canadienne de la relance économique ou la PCRE. Les critères généraux d’admissibilités de la PCRE sont similaires à la PCU (résider au Canada, avoir 15 ans et plus, revenu annuel de 5000 $ en 2019, etc.). Elle comporte toutefois des critères d’admissibilité plus spécifiques selon le type de PCRE demandée.

Cette nouvelle PCRE offrira une certaine compensation financière notamment pour :
   - les travailleurs ne pouvant bénéficier de l’assurance emploi (AE) - la PCRE
   - les personnes en congé de maladie ou en période d’isolation obligatoire - la PCMRE
   - les parents et/ou proches aidants - la PCREPA

Travailleurs ne pouvant pas bénéficier de l’assurance emploi (PCRE)
La prestation canadienne de la relance économique fournira 500 dollars par semaine pendant un maximum de 26 semaines aux travailleurs qui ne sont pas admissibles à l’assurance-emploi (AE) et qui ont besoin d’un soutien à leur revenu.

  • Les semaines compensées n’ont pas besoin de se suivre nécessairement. C’est le travailleur qui, ayant subi une perte de revenu d’au moins 50 %, évaluera le besoin de faire une demande.
  • C’est un moyen pour compenser certaines des pertes de revenu liées à la COVID-19. Toutefois, si à la fin de l’année le revenu annuel net du travailleur dépasse 38 000 $, il aura à rembourser 50 cents pour chaque dollar de prestation reçu. Comme pour la PCU, quand on parle de revenu, on parle de revenu net (revenu moins les dépenses).
  • Les conditions d’admissibilité plus spécifiques de la PCRE sont :
    • avoir subi une réduction d’au moins 50 % de votre revenu de travail indépendant en raison de la COVID-19
    • ne pas avoir quitté son emploi volontairement
    • ne pas avoir reçu pendant la semaine où vous faîtes la demande d’autres prestations d’aide (voir site pour les détails) 

Congé de maladie (PCMRE)
La prestation canadienne de maladie pour la relance économique fournira 500 dollars par semaine pendant un maximum de deux semaines aux travailleurs qui ne peuvent pas travailler parce qu’ils sont malades ou qui doivent s’isoler pour des raisons liées à la COVID-19.

  • Les conditions d’admissibilité plus spécifiques à la PCMRE sont : 
    • avoir manqué au moins 50 % de votre semaine de travail normal parce que vous êtes malades ou vous devez vous isoler en raison de la COVID-19
    • ne pas avoir obtenu de congé payé par un employeur pendant la même période
    • ne pas avoir reçu pendant la semaine où vous faîtes la demande d’autres prestations d’aide (voir site pour les détails)

Proches aidants/Parents (PCREPA)
La Prestation canadienne de la relance économique pour proches aidants (PCREPA) propose de fournir 500 dollars par semaine, pour un maximum de 26 semaines par ménage, aux travailleurs admissibles qui ne peuvent pas travailler parce qu’ils doivent fournir des soins à des enfants de moins de 12 ans ou à des membres de la famille ayant besoin de soins supervisés parce que ces derniers ont perdu l’accès à leur école, service de garde ou centre de soin. Les semaines compensées n’ont pas besoin de se suivre nécessairement. C’est le travailleur parent ou proche aidant qui fera la demande selon l’impact des besoins de leurs proches sur leur travail.

  • Les conditions d’admissibilité plus spécifiques à la PCREPA sont :
    • avoir manqué au moins 50 % de votre semaine de travail normal afin de prendre soin d’un membre de la famille qui nécessite des soins supervisés.
      • parce que le programme de jour ou le centre de soins est fermé ou fonctionne selon un horaire modifié en raison de la COVID-19
      • parce que la personne ne peut pas aller à son programme de jour ou dans son centre de soins conformément aux recommandations d’un professionnel de la santé en raison du fort risque de contracter la COVID-19
      • parce que la personne qui s’occupe normalement de l’enfant n’est pas disponible pour des raisons liées à la pandémie de COVID-19
    • avoir manqué au moins 50 % de votre semaine de travail normal afin de prendre soin d’un enfant de moins de 12 ans à partir du premier jour de la période où vous demandez la prestation.
      • parce que l’école ou le service de garde est fermé ou a un horaire modifié en raison de la COVID-19
      • parce que l’enfant ne peut pas aller à l’école ou au service de garde conformément aux recommandations d’un professionnel de la santé en raison du fort risque de contracter la COVID-19
      • parce que la personne qui s’occupe normalement de l’enfant n’est pas disponible pour des raisons liées à la pandémie de COVID-19
    • être la seule personne réclamant la PCREPA parmi les personnes résidant à la même adresse pour la même semaine pour laquelle vous faites une demande.
    • ne pas avoir obtenu de congé payé par un employeur pendant la même période ne pas avoir reçu pendant la semaine où vous faîtes la demande d’autres prestations d’aide (voir site pour les détails).

----------------------------------

Source : https://www.canada.ca/fr/ministere-finances/plan-intervention-economique.html#particuliers 
Consulté le 30 septembre 2020. 


Retour à la liste des communiqués